07/05/2007

bubble gum et déprime

simple ballons

Je vis dans un monde fissuré de toute part,

Je marche les yeux dans le vague au hasard,

Les larmes aux bords des yeux, la vue brouillée,

Le cœur comme un ballon sur le point d'exploser,

J'aime trop, je souffre trop, je pleure trop,

Noyée dans les eaux sombres des maux,

Les abîmes du désespoir m'attire doucement,

Je chute et tombe dans une flaque de sang.

 

 

« Je mâche un bubble gum. Je fais une grosse bulle rose. C'est un peu dégoûtant mais j'aime bien. Le goût n'est pas très naturel. Je souris. Y a des moments, si rares soient-ils que j'aime dans la vie. J'en profite pas assez hélas et ils sont si peu nombreux. Rien comparer aux souffrances que je ressens en moi. Cette tristesse toujours. Je pleure tout le temps ces temps ci même en cours. Et je mâche du bubble gum tout le temps aussi. Pour pas que mes parents sachent que je fume. Cache l'odeur. Et puis ça fait vulgaire de mastiquer. Ca me donne un genre. Il me va pas mais je préfère ça plutôt que celui de la dépressive. Je joue à la pouffe. Mais il ne faut pas prendre la vie pour un jeu. Car je ne pourrais plus en sortir après. Mais pour l'instant je fous ma vie en l'air en jouant à être quelqu'un d'autre pour ne pas tomber plus bas. C'est pas plus mal. »

21:44 Écrit par un ange triste dans rose bonbon | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |